L'Amérique Centrale

  Oui, je sais, le titre est minable. En plus du fait que je prends de plus en plus de retard. Bon, et si je cessais de m'apitoyer sur mon sort et qu'on passais aux choses sérieuses, hein? Parce que je ne suis pas ici pour rigoler, moi! ( Enfin, si, mais c'est pas la question)!

Bref, après un mois de pur bonheur au Mexique, ma partie préférée étant bien sûr le Yucatán, avec les plages qui défilent les unes après les autres, ainsi que les plongées avec poissons ( et même tortues!) et les nuits à la belle étoiles, nous avons malheureusement finis par passer la frontière, et nous retrouver au Belize, le premier des petits pays qui vont s'enchaîner par la suite. Ne me demandez ni photos ni anecdotes sur ce pays, si quelqu'un ne me le rappelait pas je ne saurai même pas que j'y suis allée. Euh... En fait, si quelqu'un me le demanderai, ça ferait ça:
VOIX OFF: Eh, c'était comment le Belize?
MOI: Hein? C'est quoi, ce truc? Une maladie?
VOIX OFF: Mais non, idiote, le Belize, le pays où tu es passé! Franchement à quoi te sert-il, ce voyage? Le Belize se trouve en Amérique  Centrale, au sud du Mexique, la monnaie est le dollars bélizien et il est, entre autre, connus pour être un ancien pays de pirates!
MOI ( baille et dit): Aaaaaah... Ok, merci pour le cours, génial. Je peux me rendormir maintenant?
Bref, j'arrête là mon délire, mais vous avez compris l'idée. Non?

Après seulement deux jours au Belize, nous passons cette fois la frontière du Guatemala, un pays légèrement plus grand. Nous n'avions pas vraiment prévu de nous y attarder, mais au détour d'un chemin, près d'un lac, nous croisons une nouvelle fois nos amis voyageurs, et nous décidons de s'installer là pour un jour ou deux. En vérité, la pause dure quatre jours: Nous sommes garés dans une sorte de camping, Mon Ami, géré par un français, comme le montre le nom. Nous avons accès au Wifi, et l'eau du lac était très bonne, celui-ci était d'ailleurs parsemé de pontons, et l'un d'eux était même agrémenté d'une longue corde, pour se balancer et sauter dans l'eau! Au Guatemala, nous avons adopté un style de vie plus cool, nous restions des jours au même endroit. Les seuls autres moments où nous nous étions vraiment posés: La maison de Seattle au tout début, San Francisco, chez les quatres ( je ne sais plus comment ils s'appellent) en Basse-Californie, et à Mérida. Le même manège recommence à Antigua, l'ancienne capitale du Guatemala, où nous restons cinq jours garés sur un parking gratuit géré par la police. La ville est magnifique, et les couleurs et les étoffes abontantes... Elle est notamment entourée de quatres volcan, dont deux sont encore en activité, et on voit de la fumée s'en échapper en continue. Nous avons grimpés jusqu'au sommet de l'un d'eux, le volcan PACAYA. Pour arriver au pied du volcan, nous avons détachés pour la première fois le truck du camper ( enfin, si on excepte les réparations dont avait régulièrement besoin Zeferino). Tandis que les adultes conduisaient, nous nous sommes installés à l'arrière, dans la benne, comme tout le monde le fait, ici. Ah, comme c'est agréable de faire quelque chose interdit en France! Le vent dans la figure, les soubresauts sur la routes... C'était génial, et peut-être la partie que j'ai préférée! Après deux heures de randonnée, nous arrivons enfin au sommet, et ça fiche vraiment la frousse: une profusion de fumée, un vent violent, et de temps en temps des bruits d'explosions! Nous sommes redescendus en courant, en déclenchant des torrents de fumée dans notre sillage! Génial. Quelques photos:

Après plus de deux semaines au Guatemala, ce qui n'était pas vraiment prévu, nous avons passés la frontière du Salvador, un autre petit pays, 300 km de long seulement! On nous avait prévenus que ce pays, ainsi que le Honduras, le suivant, était dangereux et pas très bien vu: TOUT FAUX! Les habitants sont gentils, accueillants et souriants. La route est bien entretenue, et ces maudits TOPES, sont, pour notre plus grand bonheur, restés derrière la frontière du Mexique. Même la monnaie est cool: rien de plus simple que le dollar américain... Nous sommes depuis deux jours dans une sorte de camping en bord de mer, avec parking, Wifi, repas, hamac, piscine et planche de surf à louer! Mais, quand j'arriverai à poster cet article, je pense que nous serons déjà loin...  

Et voilà. Le bon point, c'est que même si mes articles se raréfient de plus en plus, ils sont de plus en plus longs. Bon, ok, ça n'a rien d'un bon point, mais on ne va pas m'empêcher d'être positive, quand même?
Ciao!
Petit commentaire? J'adore les lire!

Écrire commentaire

Commentaires: 9
  • #1

    mamé (mercredi, 21 décembre 2016 18:13)

    bonjour ma puce, je comprends que tu n'aies pas trop le temps de nourrir ton blog car tu as beaucoup de choses à voir et profites en bien. N'empêche, tes informations sont superbes, on s'y croirait, ton écriture me plait beaucoup. Je le relis souvent et je te remercie.
    Gros gros bisous

  • #2

    Ta mère (mercredi, 21 décembre 2016 22:46)

    T'arrête de me copier dis donc !

  • #3

    Amaya (mercredi, 21 décembre 2016 23:39)

    Eh! Je ne copie pas!

  • #4

    Benjamin (vendredi, 23 décembre 2016 10:37)

    4 mois sans école je comprends que tu ne connaisse plus la géographie(mais non je rigole). Mais sinon j'ai vu l'article de ta mère et tu copie un tout petit peu.Bon je te laisse BYYYYYYE.

  • #5

    Tatie Cilou (samedi, 24 décembre 2016 15:30)

    Sympa l'article! Qu'avez-vous fait de Céleste et Maïté? ça fait trop longtemps qu'elle n'ont rien écrit sur le blog. Entre les crocos et les volcans, on s’inquiète!

  • #6

    jean no (dimanche, 25 décembre 2016 08:41)

    grosses bises à ma filleule voyageuse de la part de parrain et de tous les lyonnais

  • #7

    Papy Bruno (lundi, 26 décembre 2016 16:51)

    Super Amaya, ton article est vraiment bien écrit et tu n'as rien à copier sur ta maman, c'est simplement parfait et agréable.
    Que de belles choses vous voyez et vivez .
    Gros bisous

  • #8

    Marraine Sonia (mercredi, 28 décembre 2016 17:47)

    Bonjour amaya, merci pour toutes ces images et sensations que je vis en parcourant tes lignes. J'ai même crû entendre battre le coeur du volcan! Continue comme cela ma belle, de grosses bises.

  • #9

    destribats (dimanche, 01 janvier 2017 21:52)

    un ptit commentaire? et bien, c'est simple, j'adore te lire. deviner tes mimiques, ressentir ton humour...et sans oublier les leçons de géographie!!
    bises des destribats avec tous nos vœux de bonne année!