Nicaragua


Pour rentrer au Nicaragua on choisi les montagnes car on commence à avoir un peu trop chaud. 
Petit poste frontière mais pour l'instant le plus compliqué. Pour sortir du Honduras, ils ne veulent pas nous tamponner les passeports car il y a une panne d'électricité  et du coup ils ne peuvent pas valider notre sortie du territoire. Faut attendre. 
De l'autre côté du bâtiment j'essaye de faire la sortie du véhicule, là il y a de l'électricité mais la bonne femme n'a pas vraiment envie. Elle décide à 10h de fermer son bureau pour aller manger. 
On en profite pour rigoler avec les chauffeurs routiers coincés comme nous. 
La sortie du véhicule enfin validée je repars de l'autre côté et leur explique qu'ils n'ont qu'à nous tamponner les passeports et ils validerons le système informatique plus tard. Au bout d'un moment ils acceptent mais cela semble vraiment le fatiguer.
Puis il essaye de me glisser dans les passeports des reçus. 
Ca y est je comprend enfin, il veux que je lui allonge un petit billet. Désolé, mais pour l'instant j'ai encore le temps, on essaye de ne pas jouer à ce petit jeu. 
L'entrée au Nicaragua, rebelote, ils réclament un original que le Honduras a gardé, je bloque la route, petit sprint pour me faire confirmer au Honduras que c'est bien la copie que je dois présenter. 
Et là encore ils espéraient recevoir un billet. 
C'est pour l'instant de loin la frontière qui nous a pris le plus de temps. 
Mais les filles font les devoirs avec Sandra pendant que je passe de bureau en bureau donc ça va. 

Premier stop, le cañon de somoto, initiation au canyoning pour les filles, Amaya a adoré, maïté et céleste ont eu froid ce qui a gâché quand même un peu la descente. 
Mais sinon très sympa. pas de photos, faudra attendre le film !
Ensuite descente vers la capitale pour récupérer Sophie et Jean ( mon frère et une de mes sœur) venus passés une semaine avec nous. 
En chemin on fait laver zeferino, il en avait bien besoin. 
La semaine avec les frangins c'est très bien passée entre plage, ascension de volcan et vision de la lave le soir.
Ils nous ont même apportés foie gras et vin blanc pour le repas de Noel. On tombe sur une procession pour la saint sylvestre, les cuivres ici, c'est autre chose que les bandas du sud ouest !
Après les avoir déposés à l'aéroport on descend vers l'île d'ometepe, passage en ferry, mais on laisse le camion sur la rive, les ferry sont minuscules et surchargés. 
Du coup on loue deux scoots pour se balader. Très sympa. Un autre rythme, obligé d'aller au restau à tous les repas. 
Du coup réveillon du nouvel an très calme, dans un petit hôtel.

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Aurele (lundi, 09 janvier 2017 10:41)

    Dur dur le resto
    Le foie gras
    Pensez galette maintenaient !!!

  • #2

    les cm1 (lundi, 09 janvier 2017 15:50)

    bonne annee
    vous pourriez retourner les photos !!!!!!
    merci

  • #3

    seks telefon (lundi, 02 octobre 2017 12:37)

    dwuspadowy

  • #4

    wróżenie (vendredi, 06 octobre 2017 20:54)

    bimetal

  • #5

    sextelefon (vendredi, 13 octobre 2017 11:46)

    organizer

  • #6

    sextel (mardi, 05 décembre 2017 16:14)

    wiedźmowy