Nicaragua on l'a attendu


On nous avait dit que le nica était le pays le moins cher d'Amérique centrale donc on l'attendait pour se lâcher un peu (visites à gogo puis Nutella en kilos ..) mais finalement ce pays reste une parenthèse bizarre. On sent bien que le tourisme est présent (tout se fait en dollars ou presque) et se développe vitesse grand V , les routes sont excellentes , il y a des trottoirs partout mais malheureusement les activités sont toutes payantes. Zut.. 
Donc on arrive au nica en groupe avec nos amis pierre et Caro avec qui on restera quelques jours. Direction le canyon de somoto, nous rêvions de faire du canyoning alors nous voilà partis avec un guide mais nous avons plutôt nagé que fait des cabrioles , l'eau certes très belle était froide, les jumelles ne voulaient plus avancer et rêvaient maintenant d'un bain chaud ! 
Seule amaya qui n'a jamais froid a su apprécier vraiment cette ballade dans le canyon avec des parties bien escarpées  par endroits. Nous sommes sortis du canyon et avons fini de descendre la riviere en lanchas , petite barque fabriquée avec 3 bouts de planches mais on a bien rigolé quand même et le soir le rhum nous a réchauffés. oui , il faut dire qu'au Nicaragua le rhum ne coûte rien du tout  alors on en profite ! 
Puis nous avons passé une semaine avec Sophie et Jean , les frères et sœurs de Laurent . A 7 dans le camper bon et bien c'a l'a fait ! Hein jean tu étais bien à dormir en vrac dans le truck ? 
Au programme plage du pacifique car  ces jeunes gens avaient besoin de se reposer de leur treck dans la jungle colombienne donc nous nous installons 2jours dans un repère de surfeurs assez isolé , c'était reposant , un noël au bord de l'océan. Au menu du matin crêpes à gogo puis baignade et wifi toute la journée , les filles sont en vacances aussi. 
Puis nous sommes allés faire 2 belles randos : la première pour descendre jusqu'à la laguna de apoyo depuis un petit village , santa catarina,  où nous avons dormi sur le mirador. Le chemin est assez difficile mais les filles motivées par la baignade en bas étaient à fond , la montée ..plus dure. Le soir nous nous retrouvons en pleine fête du village avec Pétards énormes et procession qui durera 4 jours. Et bien sûr la banda locale qui jouait à fond , tiens on retrouve les bombanceros de peyrehorade même ici ! 
Autre rando autre difficulté : nous refusons de payer les 20 dollars par personne pour monter en camion jusqu'en haut du volcan mombacho d'où nous voulions marcher quelques heures. Resultat , une montée franchement raide voire verticale de 2h pour arriver en haut du cratère puis un petit tour de ce cratère dans une forêt de nuage et une descente en courant pour jean Amaya et moi,  pour arriver à la douche en 1er !! Nous avons perdu 10l d'eau chacun et gagner une belle fierté d'avoir fait une telle ascension ! Sophie a sorti tout son répertoire de chansons pour motiver les jumelles ., merci Tatie et Jean a joué le prof d'espagnol avec Celeste ., je ne comprends pas ,maintenant pour demander les toilettes les gens lui donnent le code du wifi .. 
Nous ramenons Jean et Sophie à l'aéroport et noud décidons de passer le nouvel an sur l'île d'ometepe. Nous sommes très contents de cette étape , nous avons loué des scooters et les filles ont adoré 
( je vous passe la prise de tête avec le loueur à la fin pour négocier le phare cassé , les rayures, le garde boue fendu ..un petit muret s'étant jeté devant moi ..et Laurent ayant cogné un rocher par pure erreur ) 
Nous avons vu notre plus belle cascade du voyage après une belle marche sur le flanc du volcan. Nous étions contents de notre cabane au rancho merida en bord de lac et nous avons passé le réveillon au Margarita bar (le nom fait rêver mais la boisson issue du même nom était décidément trop sucrée ) 
Du Nicaragua , Les filles ont aimé : passer noël avec Tatie Sophie et tonton Jeannot , et n'ont pas aimé quand il sont partis , elles ont adoré le gallo pinto , un mélange de riz et haricots rouges pour le petit déjeuner et c'est chouette car c'est aussi le  std au Costa Rica notre prochain pays . 
Les plus du nica : les routes superbes ,les randos un peu sportives que j'attendais, le Breack sur l'île ometepe 
Les moins : le mauvais côté touristique du pays, tout est payant même un Pauvre petit chemin de rando, les supermarchés PALI, la seule chaîne du pays où on ne trouve et bien...rien ou presque ! Et L'absence d'avocats ça y est on en voit plus sniff trop bons 
Les nouveautes : les yeux écarquillés des nicaraguayens bloqués sur Zeferino , ils ne voient jamais ce type de véhicule comme me l'a confirmé la demoiselle de la pompe à essence qui m'a dit n'en avoir vu que dans le film La caravana.
Et les Klaxons Ahh les Klaxons ils adorent CA ..pour tout ..le "attention j'arrive pousse toi de là" le "tiens salut "
le "Ahh il est sympa ton truck ! " le "hé? Est ce que tu es perdu ? "Bref c'est le langage le plus populaire du pays 







Sinon voici notre top 5 des mets culinaires préfères jusque là : la soupe mexicaine de Vania à merida avec des tacos et de l'avocat , le ceviche sur la plage de campêche au Mexique , le Marcelino Orange et chocolat du Guatemala , les choux à la crème français de San Cristobal de nouveau au Mexique , et le gallo Pinto du Nicaragua !! Et mention spéciale pour les hamburgers de Randy imbibés de Mayo sur la plage de Bahia de Los Angeles , miam 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Papy Bruno (lundi, 09 janvier 2017 19:59)

    Génial ce récit. Merci pompon, on s'y croirait. En tous cas, vous vivez de belles choses . Bon, attention quand même avec les scooters!!
    Bises à tous
    Papa

  • #2

    Famille BAS (lundi, 09 janvier 2017 22:44)

    Toujours superbe votre récit..... merci et meilleurs vœux. Ici à Labenne, rien ne change!
    Bises , Sandrine

  • #3

    mamé (mardi, 10 janvier 2017 11:45)

    merci pour ce beau descriptif. bisous à tous

  • #4

    Véronique (mardi, 10 janvier 2017 20:01)

    Vous êtes vraiment des sportifs!!!!
    Ca avait l'air super chouette on s'y serait cru.
    J'espère qu'il y a des photos.... des randos et de ces paysages que tu décris.
    Amusez vous bien mais attention au matériel.
    Bises Véro